Boulevard Leopold III, 1030 Bruxelles
+0496/112.360
info@wordsandbusiness.be

6 conseils pour écrire un CTA d’enfer

Utilisez les bons mots. Dopez vos ventes.

6 conseils pour écrire un CTA d’enfer

CTA

Du contenu sans un appel à l’action (ou call to action, en anglais), c’est comme une voiture sans essence.

Votre véhicule peut être parfaitement équipé, bon marché et de bonne qualité … mais s’il n’y a pas d’essence, vous allez nulle part.

Et il en va de même avec votre contenu (ou copy): peu importe s’il est divertissant ou enrichissant, vous ne toucherez personne sans un call to action (CTA).

Pourquoi?

Parce qu’il pousse votre public-cible à faire une action basée sur CE QU’il vient de lire.

Par conséquent, vous devez vous assurer qu’on va cliquer après avoir lu votre contenu. Et c’est ce que votre call to action est censé faire.

Voyons comment nous pouvons créer un CTA d’enfer qui pousse vos lecteurs à passer à l’acte…

Avant d’aller plus loin…

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un CTA?

C’est la partie de votre texte qui dit à votre public-cible ce qu’il devrait faire à la fin (de votre texte ou de votre paragraphe).

Plus particulièrement, il vous pousse à:

  • acheter un service
  • acheter un produit
  • faire un quizz (ou une enquête)
  • s’abonner à une lettre d’information
  • pousser qqn à partager votre contenu sur les réseaux sociaux …

Comme Belinda Weaver l’explique, les CTA peuvent être divisés en deux groupes:

   1) Le bouton CTA: il s’agit d’un texte très court, généralement composé d’1 à 3 mots (Comme “Achetez dès maintenant”)

   2) Un CTA à l’intérieur de votre contenu: une phrase inséré dans votre contenu, en bas de page, ou bien au-dessus / en-dessous d’un bouton.

Voilà, vous savez tout!

Utilisez des verbes d’action

strong verbsLorsque vous rédigez votre CTA, vous n’avez pas besoin de produire beaucoup de contenu. Vu le nombre limité de caractères (ou de mots), ALLEZ-DROIT-AU-BUT.

Soyez clair, et faites savoir à votre public-cible ce que vous attendez de lui. Efforcez-vous de commencer votre CTA par l’action désirée.

Cela devrait quelque chose du genre:

1) Vous souhaitez faire la promo de votre site web? Commencez votre CTA avec des mots comme “achetez ” ou  “commandez”

2) Et s’il s’agit d’une lettre d’information? Illustrez-le  avec des mots comme “téléchargez” ou “abonnez-vous à …” .

Utilisez des mots qui suscitent de l’émotion

emotionsVotre CTA doit faire dire à votre lecteur: “Waow, ça doit en valoir la peine! Comment je peux me le procurer?

S’il est ennuyeux ou peu engageant, alors votre public ne cliquera jamais.

Si votre CTA suscite de l’enthousiasme, alors votre public va réagir différemment.

Prenez un CTA comme “Cliquez dès maintenant et recevez votre cadeau gratuit.

Comme vous pouvez le contastater, vous leur fournissez un avantage immédiat, alors qu’ils n’ont encore rien payé. Est-ce que vous laisseriez une telle opportunité passer?

Par exemple, un CTA du style: “Découvrez dès maintenant comment vous pouvez financer la retraite de vos rêves, et ce en l’espace de 12 mois” va faire écho chez une personne cherchant optimiser sa pension.

Les gens adorent l’argent.

Et s’ils peuvent faire une fortune rapidement (et sans le moindre effort, ce qui est un avantage immédiat), ils cliqueront sur votre annonce.

Par ailleurs, n’oubliez pas vos points d’exclamation à la fin de votre CTA!!! De cette manière, vous susciterez de l’enthousiasme chez votre lecteur, et cela donne à votre CTA une touche conversationnelle.

Souvenez-vous: vous essayez de vous connecter à votre public-cible.

Pourquoi cliqueraient-ils?

Why should we click on your CTALorsque vous invitez des gens à cliquez sur un lien, vous devez leur donner une raison valable.

Après tout, votre lecteur se demandera toujours:  “qu’est-ce qu’il y a pour moi?”

Si vous savez pas répondre à cette question, alors votre CTA est un flop.

Comme Pamela Wilson le souligne dans son article, votre copy dit cibler les “magic five benefits”, à savoir: 

  • la richesse
  • la santé
  • la sérénité
  • le succès
  • les relations

Vos lecteurs doivent “trouver une meilleure version d’eux-mêmes” dans votre offre.

Grosso modo, votre CTA doit comporter l’un de ces avantages. Prenons un exemple:

“Abonnez-vous dès aujourd’hui et recevez 3 cours gratuits!

Le lecteur retrouve les 2 éléments de base dans votre CTA, à savoir:

  • l’action que vous souhaitez lui faire faire (s’abonner aujourd’hui)
  • la raison pour laquelle il doit le faire (‘les 3 cours gratuits’).

Ajoutez une dose d’urgence

pexels photo 207538 - 6 conseils pour écrire un CTA d'enferUn des moyens les plus efficaces pour obtenir un maximum de clics c’est de mentionner quelque chose d’urgent. Du moins, quelque chose qui n’est pas prêt de se reproduire dans un futur proche.

Cela peut être une promo, un rabais ou une offre.

En voici quelques exemples:

   1) “Cliquez ici et recevez votre exemplaire gratuit avant qu’il ne soit trop tard”

   2) “Si vous agissez maintenant, vous recevrez 3 cadeaux spéciaux.”

   3) “Cette offre sera clôturée ce dimanche soir à 20h

Grâce à cette tactique, votre public-cible croit que s’ils ne cliquent pas, ils passent à côté d’une sacrée belle occasion.

Les gens détestent ce genre de situation. De nos jours, tout le monde craint de rater quelque chose d’important, comme un appel ou un email. C’est ce qu’on appelle le FOMO (= Fear Of Missing Out). Et il en va de même lorsque vous vendez un service sur le net. Rendez votre offre “unmissable”.

Plus urgent votre CTA sera, plus on cliquera dessus.

Vous avez sans doute déjà reçu ce type d’emails des milliers de fois. Mais ça marche.

Réduisez le “risque de cliquer”

risk-freeAvant de cliquer, vos lecteurs veulent être sûrs qu’ils ne commettent pas d’erreur. Ok, mais comment vous pouvez atténuer leur crainte?

Soyez spécifique dans votre CTA, en y ajoutant des détails.

Prenons un exemple: “Abonnez-vous à notre programme mastermind et téléchargez vos cours en 1 minute”.

Parfois, les gens veulent obtenir rapidement ce pour quoi ils ont payé. Si vous leur dites combien de temps cela va prendre, alors ils se sentiront rassurés.

Par ailleurs, il se peut que certains lecteurs n’aient jamais entendu parler de votre offre auparavant.

Pourquoi ne pas ajouter des témoignages ou bien des statistiques dans votre CTA? Cela boostera votre click-through rate (CTR).

Prenons un exemple:

“Venez découvrir nos services en copywriting taillés sur mesure. Plus de 1500 professionnels et entreprises les ont utilisés en 2019.”

Utilisez les chiffres autant que possible

pexels photo 219570 - 6 conseils pour écrire un CTA d'enferComme vous le savez, un CTA se focalise sur les avantages que vous offrez.

Mais ne sous-estimez pas les chiffres. Lorsqu’on lit votre contenu, on est beaucoup plus sensible aux chiffres, et vous pouvez les utiliser à votre avantage.

Pourquoi? Parce que les chiffres sont plus faciles à lire et rendent votre CTA plus spécifique et détaillé. Vous pouvez les utiliser dans différents cas. En voici quelques exemples:

   1) “Abonnez-vous à notre programme et téléchargez vos cours en 1 minute“.

   2) “Abonnez-vous à la bible des revenus et empochez jusqu’à 3,000€ chaque mois, sans le moindre effort.”

Dans les deux cas, vous avez utilisé les chiffres pour leur dire combien de temps cela prendrait pour s’abonner et combien ils pourraient gagner grâce à votre service.

Un CTA, c’est plus qu’un ordre…

instructionComme vous le voyez, un CTA est plus qu’une simple instruction. C’est le remède pour faire exploser votre click-through rate (CTR).

Cependant, certains copywriters ne les utilisent pas assez vu leur côté un peu “pushy“.

Après tout, leur contenu a un objectif commercial (celui de vendre un service ou un produit). Alors pourquoi faudrait-il le répéter encore et encore jusqu’à la fin de votre copy?

En fait, il n’y en a jamais assez.

De nos jours, les internautes ont tendance à oublier rapidement et passent plus leur temps à “scanner” l’information.

Et si votre copy n’est pas illustrée par un CTA, alors vous mettrez un simple contenu promotionnel sous les yeux de vos lecteurs. Et rien d’autre.

Souvenez-vous d’une chose: votre produit peut changer le quotidien de nombreux clients.

Mais cela ne veut pas dire que vos lecteurs s’en rappelleront après avoir “scanné” votre contenu.

Telle est la mission d’un CTA.

Si vous n’arrivez toujours pas à pousser vos clients à passer l’action, n’oubliez jamais qu’il y a une autre option.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.