8 règles de grammaire à maîtriser au plus vite

Les règles de grammaire, vous connaissez ? Ou peut-être vous les avez oubliées… en partie.

Et pour cause : elles sont assez compliquées pour le commun des mortels.

Que vous écriviez au quotidien (journaliste, écrivain ou copywriter) ou plus rarement, il y a toujours des pièges à éviter lorsqu’on se lance dans l’écriture.

Parfois, on ne se rend même pas compte qu’on fait des erreurs de grammaire.

Voici 8 règles de grammaire qui m’ont posé problème par le passé ou que j’ai encore tendance à oublier.  Et dieu sait à quel point je dois les connaître pour rédiger ou relire les contenus de mes clients.

Flashback …

Attention aux virgules !

La virgule est l’une des marques de ponctuation les plus utilisées et … mal utilisées. Si vous surfez sur des sites spécialisés, vous verrez que son usage est conditionné par une dizaine de cas différents.

Il y a quelques années, lorsque je rédigeais des articles pour une association, j’avais la fâcheuse habitude de placer des virgules à tout bout de champ. En d’autres termes, chaque fois que je reprenais ma respiration en lisant mon texte à voix haute, j’en plaçais une !

Une virgule est idéale pour signaler une courte pause. Les règles sont plus complexes naturellement, mais sachez les utiliser avec parcimonie. Savoir lire votre texte doit rester votre objectif principal, souvenez-vous-en !

Méfiez-vous du temps des verbes

Hormis le passé, le présent et le futur, la langue française vous offre une kyrielle de temps avec des noms à vous donner un beau mal de tête, tels que le passé simple, l’imparfait, le conditionnel présent ou passé ainsi que le futur simple ou antérieur.

Si un temps existe, c’est qu’il doit être utilisé dans un certain contexte. Alors, n’utilisez pas un passé simple lorsqu’un imparfait est plus adéquat.

Les doubles pronoms

Les doubles pronoms… ah oui. En fait, vous les utilisez tous les jours, mais comme tout le monde, on ne sait pas toujours dans quel sens les utiliser. On finit par s’emmêler les pinceaux, si j’ose dire.

Quand vous dites : je donne cette tâche à mon collègue. Pour aller plus vite, vous allez dire : “je la lui donne”.

Que ce soit à la forme affirmative, négative ou interrogative, l’ordre ne change jamais : le pronom COD est avant le pronom COI.

Mais à l’impératif, cela change. Bref un petit casse-tête nécessaire pour son expression au quotidien.

Si vous n’avez toujours pas compris, alors cliquez

Vérifiez vos homophones

Un mot homophone est un mot qui se prononce de la même manière qu’un autre, mais qui a un sens et une orthographe totalement différente. En voici un exemple :

« Le ver vert va vers le verre vert ».

C’est pour cela que je vous conseille fortement de vous relire, mais aussi de faire relire votre travail écrit par quelqu’un d’autre.

Apprenez à maîtriser les autres marques de ponctuation

Si vous décidez d’utiliser une marque de ponctuation comme les trois points […] ou bien le point-virgule (;), alors prenez le temps de bien connaître leur mode d’emploi.

Les trois points permettent d’omettre un mot, une phrase ou bien un paragraphe extrait d’un passage.

Un point-virgule indique une rupture plus longue que la virgule, mais plus courte que le point. Il sépare des propositions ou expressions qui ont peu de relation entre elles, mais un lien logique.

Accord du participe passé

Une des règles de grammaire les plus détestées de la langue française… et pourtant, elle n’est pas si compliquée que cela.

Au passé composé, le participe passé du verbe conjugué ne s’accorde pas avec le verbe avoir sauf si le complément d’objet direct (COD) est placé avant le verbe. Exemple :

– « J’ai vu de jolies filles au bord du lac ».

– « Les belles filles que j’ai vues au bord du lac ».

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille ce chouette blog.

De l’usage des noms propres

Les noms propres sont les noms de personnes, d’endroits ou d’objets particuliers. Pour une raison que j’ignore, beaucoup de gens ont une fâcheuse tendance à écrire tous les mots qu’ils jugent importants avec une lettre majuscule.

Si vous avez un doute sur l’usage de la majuscule, voici quel outil utiliser : le dictionnaire.

Sinon, il y a un site riche en la matière

Cohérence dans le choix des temps

Lorsque vous avez fini d’écrire votre texte, prenez soin de vérifier que le temps des verbes que vous avez choisi est adéquat.

Ecrivez avec attention.

Il serait dommage de vous retrouver avec une tournure de phrase du style : « elle est allée à l’université ce matin et avait rencontré son professeur de maths sur son chemin ».  

Voila, c’est fini.

Ce post n’avait pas pour but de faire un tour d’horizon complet de la grammaire française.

Il s’agissait, ici, d’éclaircir certaines règles encore trop souvent ignorées par le grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.