4 manières de tourner les chiffres à votre avantage

Savoir utiliser les chiffres pour vos activités de copywriting peut vous rapporter gros…

… car vos lecteurs ne sont pas tous égaux devant les chiffres.

Il y en a qui les maîtrisent, tandis que d’autres s’emmêlent les pinceaux.

En plus, il n’y a rien de plus fastidieux que de “traduire” des chiffres en lettres.

Par exemple, vous lirez sans doute plus facilement :

‘5’ à la place de ‘cinq’

‘750 euros’ à la place de ‘sept-cent cinquante euros’

‘35%’ à la place de ‘trente-cinq pour cent’

Comme vous pouvez le constater, notre cerveau aime les raccourcis et va au plus simple.

Toutefois, s’il y a 1 ou 2 chiffres dans un texte, ceux-ci attireront davantage votre attention. Nul doute que  leur usage n’est pas à négliger.

Mais comment utiliser au mieux les chiffres pour vos activités en copywriting ?

Voici quelques conseils…

Calculez à leur place

calcul 2 - 4 manières de tourner les chiffres à votre avantageLorsque des chiffres se trouvent dans votre texte, faites-en sorte que le calcul soit fait pour vos lecteurs (s’il y en a un à faire). Ne les invitez pas à le faire par eux-mêmes.

Votre contenu doit être clair et concis comme toujours. Et il en va de même pour les chiffres.

Surtout, lorsqu’il s’agit de pourcentages ou de montants en euros.

Et comme on l’a déjà dit dans un précédent post : « plus il est dur de votre lire votre copy, moins votre lecteur voudra continuer à le lire et éventuellement acheter votre produit ».

Rendez votre copy plus crédible avec des chiffres

chiffresDepuis quelques temps, je rédige des contenus sur des produits financiers, et il est clair que les chiffres y jouent un rôle-clé.

En travaillant sur plusieurs promos, j’ai remarqué qu’un chiffre donnait une certaine crédibilité à votre contenu.

Jugez-en par vous-mêmes:

« Gagnez dès maintenant 359 euros sur votre prochain achat » à la place de “gagnez de l’argent (…) »

« Investissez 100 euros dès maintenant et gagnez jusqu’à 4387 euros par an pour votre retraite » à la place de  « Investissez 100 euros dès maintenant et gagnez la retraite de vos rêves (…) »

Jouez avec vos chiffres (selon que votre client dépense ou gagne)…

chiffresVous pouvez les utiliser notamment si votre offre implique des ristournes, des déductions ou bien d’autres calculs mentaux.

Ainsi, votre futur client n’aura pas à se casser la tête pour savoir ce dont il bénéficiera avec votre service.

Grosso modo, s’il s’agit de gagner du temps et de l’argent, allez vers un montant annuel car il impressionnera davantage votre client potentiel. Exemples :

« Abonnez-vous dès aujourd’hui et gagnez jusqu’à 25% sur votre facture mensuelle. Cela vous fait un gain de 24,95 euros chaque mois, soit un total de 299,40 euros par an dans votre poche ! »

« Cette stratégie vous permet de gagner jusqu’à 35 euros dès votre premier jour. Après un mois, vous aurez déjà empoché un montant de 1050 euros, soit plus de 12,500 euros par an. Un joli petit pécule de fin d’année ! »

Et s’il s’agit de dépenser du temps ou de l’argent, un montant assez petit peut rendre votre offre alléchante. Exemple :

« En suivant notre formation, vous recevrez un coaching adapté, personnalisé et ciblé tout au long de l’année.  En y réfléchissant bien,  un de nos experts sera là au quotidien pour 0,95 centimes d’euro, rien que pour vous. »

Et voici d’autres astuces…

1/ Ajoutez des décimales à vos chiffres et vos montants impressionneront:

« Gagnez 25,000.00 euros »

2/ Eliminez-les lorsque vous souhaitez réduire ce montant:

« Dépensez juste 1 euro par mois »

3/ N’utilisez pas de pourcentages lorsque vous annoncez une bonne nouvelle:

« 8 belges sur 10 sont satisfaits de leur emploi » est plus pertinent que « 80% des belges ».

4/ Utilisez des pourcentages pour éviter à vos lecteurs de trop se concentrer:

« Nous n’avons enregistré que 3 % de refus » au lieu de « 3 clients sur 100 ont rejeté notre offre ».

Comme on peut le voir, il est facile de tourner les chiffres à son avantage, du moins à l’avantage du produit qu’on vend.

Toutefois,  il y a une règle à respecter : même si votre contenu vise à faire la promotion d’un service ou d’un produit, il ne faut jamais “fausser”, ni “manipuler” ces chiffres.

Vendre du rêve, on peut, mais mentir comme un arracheur de dents, non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.